La Fondation GoodPlanet soutient la mise en place d’unités de valorisation des ordures ménagères en compost dans les pays en développement pour faire du déchet une ressource.

Le tri et le compostage permettent d’améliorer la gestion locale des ordures ménagères, tout en réduisant leur impact sur l’environnement notamment en termes d’émissions de gaz à effet de serre (GES).

En outre, la production de compost contribue au développement de l’agriculture locale et s’accompagne de la création d’emplois pour les populations les plus défavorisées.

ENJEUX

Dans le monde, 3,4 à 4 milliards de tonnes de déchets par an sont produits, dont 1,7 à 1,9 milliards de tonnes de déchets municipaux qui devraient doubler dans les 15 prochaines années.

Les pays en développement contribuent à cette augmentation sous l’effet de la croissance démographique et de leurs difficultés à gérer de manière durable leurs déchets dont la plupart est à ciel ouvert.

La mise en place de système de tri, de recyclage, et de transformation des déchets est donc un défi majeur pour ces pays.

IMPACTS

Le programme de valorisation des ordures ménagères a permis de lutter contre la pollution de l’environnement, la détérioration de la santé et des conditions de vie des populations dans 4 villes africaines : Mahajanga, Lomé, Dschang, et Bouaké, à travers le projet Africompost.

1 Projets

En cours

Andains en maturation © Gevalor
Andains en maturation © Gevalor

Africompost

  • 42 392 tonnes de déchets traités
  • 5 420 tonnes de compost produits
  • 27 911 téq. CO2 évités
  • Financé par de la compensation carbone

Le projet Africompost, mené par le consortium Fondation GoodPlanet – Gevalor – ETC Terra, propose le développement d’unités de compostage des déchets organiques dans 5 grandes villes africaines. Après une première phase d’investissement et d’autonomisation, la pérennité financière des unités […]

En savoir plus...