« Passeurs de Sons » : une collection exceptionnelle d’instruments de musique du monde exposée pour la première fois

La Fondation GoodPlanet inaugure sa première salle d’exposition musicale avec le compositeur Armand Amar.

 « Que ce soit dans le monde traditionnel ou urbain, le musicien porte la parole prophétique d’une société, il est le reflet de son environnement, le révélateur d’émotions cachées et le plus à même de révéler la nature profonde de l’homme« , Armand Amar.

Plus de 3000 instruments tour à tour exposés sur une surface de 125 m² entièrement dévolus à la musique traditionnelle. Des plus imposants tambours japonais aux plus fines guimbardes mongoles, le compositeur de la bande originale du film et de l’exposition HUMAN nous fait ainsi découvrir l’universalité de la musique traditionnelle.

S’initier et pratiquer avec les grands maîtres

Pour la première fois, des instruments centenaires habituellement sous vitrine pourront être touchés, manipulés et joués par les visiteurs grâce à la participation régulière de grands maîtres.

L’occasion aussi pour ces artistes des quatre coins du monde de partager la tradition orale dont ils sont dépositaires et d’initier le grand public à la pratique d’instruments méconnus et qui pourtant appartiennent au patrimoine de l’humanité.

Toute une partie de l’exposition sera dédiée aux enfants, avec des instruments à leur portée, des séances d’initiation aux percussions ou encore des ateliers pédagogiques pour concevoir leurs propres instruments à l’aide de matériaux recyclés et repartir avec.

La salle d’exposition d’instruments de musique du monde ainsi que le salon GoodPlanet sont aménagés en collaboration avec le Studio Iéna – Corine Servonnat.

ARMAND AMAR

Français d’origine marocaine, né à Jérusalem, Armand Amar passe son enfance au Maroc. Il part tôt à la rencontre de cet « ailleurs » promis par des musiques extra-européennes qui le conduisent à pratiquer les tablas, à découvrir le zarb ou les congas, auprès de différents maîtres de musiques traditionnelle et classique.

Deux aventures parallèles enrichissent sa palette : son implication dans l’école de comédiens de Patrice Chéreau et l’enseignement au Conservatoire National Supérieur sur les rapports musique et danse.

Depuis, il travaille avec un nombre considérable de chorégraphes appartenant à tous les courants de la danse contemporaine comme Marie-Claude Pietragalla, Carolyn Carlson, Russell Maliphant, ou Mourad Merzouki.
Armand Amar a fondé avec Alain Weber le label Long Distance en 1994. Ils ont produit plus de soixante albums.

 

Exposition menée avec le soutien de