• Estimation : 15 954 tonnes de déchets traités

  • Estimation : 6 993 tonnes de CO2éq. évitées

Phase de certification auprès du label GoldStandard

Valorisation des ordures ménagères

Financé par la contribution climatique

Ce deuxième projet de valorisation des ordures ménagères à Madagascar vise la création de deux sites de compostage des déchets organiques : l’un à Antananarivo (la capitale), l’autre à Mahajanga II.

La Fondation GoodPlanet accompagnera l’entreprise locale Madacompost pendant 5 ans. L’objectif étant qu’à la fin de cette période, Madacompost soit autonome dans les différentes procédures permettant l’obtention des crédits carbone.

CONTEXTE

Les villes d’Antananarivo (capitale) et de Mahajanga II sont confrontées à une forte augmentation de la production de déchets due à l’accroissement de la population et à l’évolution des habitudes de consommation.

Outre les problèmes sanitaires engendrés, la décomposition en absence d’oxygène de ces ordures joue un rôle important sur le réchauffement climatique à travers l’émission de méthane, un gaz à effet de serre 21 fois plus puissant que le CO2.

Le compostage des déchets organiques permet de réduire les émissions de gaz à effet de serre et fournit un engrais naturel à l’agriculture locale.

OBJECTIFS

Ce projet vise 5 objectifs à long terme :

  1. Valoriser les déchets organiques de la ville d’Antananarivo et de la province de Mahajanga – traitement de 15 000 tonnes de déchets par an ;
  2. Produire et vendre 3 000 tonnes de compost à haute valeur nutritive aux agriculteurs locaux ;
  3. Mettre en place deux sites de compostage pouvant employer jusqu’à 80 personnes – soit 160 emplois créés en tout ;
  4. Eviter en 5 ans l’émission de 7 000 tonnes de CO2 équivalent;
  5. Permettre à l’entreprise partenaire locale de devenir autonome financièrement et développer ses activités de gestion des déchets

Les activités du projet incluent par ailleurs la sensibilisation des populations à l’utilisation du compost, ainsi que le suivi social, environnemental, technique et financier des opérations de fabrication et d’utilisation du compost.

IMPACTS

Impacts environnementaux

  • Diminution des nuisances causées par un site de décharge mal contrôlé (maladies humaines et animales, pollutions)
  • Réduction des déchets mis en décharge
  • Amélioration de la collection de déchets
  • Amélioration de la qualité des sols par l’utilisation de compost

Impacts socio-économiques

  • Sensibilisation des populations locales à une agriculture plus respectueuse de l’environnement
  • Développement de l’économie locale
  • Création d’emplois

COMPTABILITE CARBONE

Le projet utilise une méthodologie développée par les Nations Unies dans le cadre du Mécanisme de Développement Propre : « Avoidance of methane emissions through composting » (AMS_3.F).

Les réductions d’émissions de gaz à effet de serre sont calculées annuellement en décomptant les émissions des sources suivantes :

  • La fermentation des déchets et des lixiviats générant du méthane;
  • L’électricité utilisée sur site.

D’ici 2026, il est estimé que l’émission de 6 993 t CO2e sera évitée grâce à ce projet :

  • 2 034 t CO2e sur le site de Mahajanga
  • 4 959 t CO2e sur le site d’Antananarivo

Après les 5 ans de projet, il a été estimé que les sites pourront chacun éviter l’émission de 5 000 t CO2e par an.

© FONDATION GOODPLANET © GRET © MADACOMPOST

DOCUMENTS DE PROJET

La fiche descriptive de projet : Télécharger

Le rapport de consultation des parties prenantes – « Local Stakeholder Consultation Report » (EN) : Télécharger / Download

PARTENAIRE TERRAIN

    GRET
    MADACOMPOST

PARTENAIRE FINANCIER

    AFD