Ce projet solaire vise à installer dans les internats des salles de bains solaires passives, des chauffe-eaux solaires, des pompes solaires et des mini-centrales photovoltaïques pour 11 internats.

Le projet s’inscrit dans une volonté d’améliorer les conditions d’hygiène et l’accès à l’éducation pour les enfants du Ladakh.

Contexte

Le Ladakh est un territoire de l’Union indienne, situé à l’extrême nord du pays, dans le massif de l’Himalaya. A ces hautes altitudes, les hivers sont longs (7 à 8 mois) et rigoureux. Les enfants sont fréquemment scolarisés en internats loin de chez eux (parfois jusqu’à 18 heures de bus).
Dans ces internats, les conditions de vie sont particulièrement spartiates avec peu ou pas de chauffage dans les dortoirs, des salles de bain mal isolées et de l’eau très froide pour les douches, des conditions d’éclairage limitées pour les devoirs en soirée.
Alors que l’accès à l’éducation permet de donner l’opportunité aux enfants de s’affranchir de la pauvreté, ces infrastructures insatisfaisantes sont un frein à leur apprentissage.

Objectifs

  • Améliorer les conditions d’hygiène dans 11 internats
  • Améliorer les conditions d’accès à l’éducation et de confort pour 1000 enfants de 4 à 18 ans
  • Promouvoir l’utilisation d’une énergie renouvelable afin de préserver l’environnement

Impacts

Impacts environnementaux

  • Lutte contre le changement climatique par le passage à une énergie renouvelable
  • Construction à faible empreinte carbone
  • Bâtiments efficaces énergétiquement

Impacts socio-économiques

  • Amélioration des conditions d’accès à l’éducation des enfants
  • Amélioration des conditions d’hygiène et de la santé dans les internats
  • Économie financière pour les internats

Résultats attendus

  • 1 000 jeunes de 4 à 18 ans et personnels encadrants auront accès à l’eau chaude pour la douche et la cuisine y compris dans des zones très isolées et en très haute altitude (de 3000 à 4400m)
  • Construction/rénovation de 4 salles de bains chauffées par le soleil
  • 5 100 litres d’eau chaude produite/jour (chauffe-eaux solaires)
  • 5 pompes solaires installées
  • 4 mini-centrales photovoltaïques mises en place
  • 1 000 jeunes et personnels encadrants sensibilisés à l’hygiène
  • substitution de l’utilisation du gaz (chauffage de l’eau pour les douches) et de générateurs diesels polluants, bruyants et coûteux (production d’électricité) par
    l’énergie solaire, permettant ainsi une meilleure préservation de l’environnement fragile du Ladakh

Fiche descriptive du projet

Crédits photos : Fondation GoodPlanet, Steve Tineo, LEHO

Partenaire opérationnel

    LEHO