• Leh, Himachal Pradesh, Inde
  • Début: janvier 2017
  • Durée 2 an(s)
  • Budget 30000

Afin d’améliorer les conditions de vie des enfants de l’école de Shey Lamdon, des toilettes sèches ont été construites et un prochain aménagement paysager extérieur va être réalisé.

CONTEXTE

La généralisation de la scolarisation et l’accroissement des capacités d’accueil des élèves dans les régions isolées font partie des priorités du gouvernement indien : l’accès à l’éducation permet de libérer les enfants de la pauvreté et de leur exposition à l’exploitation. Le besoin en structures adaptées se fait cruellement sentir dans certaines régions peu peuplées et à faibles ressources. C’est le cas du Ladakh, une province située en zone himalayenne, au nord de l’Inde. Le climat y est très rude, froid l’hiver (jusqu’à -30°C) et très chaud l’été, venteux et aride. L’école de Shey Lamdon se trouve à 3600 mètres d’altitude, à 20 kilomètres de Leh. Elle compte aujourd’hui 295 élèves, âgés de 4 à 14 ans, pour la plupart pensionnaires du fait des très grandes distances à parcourir jusqu’à leur domicile et sa fréquentation ne cesse d’augmenter.

OBJECTIFS

Ce projet a 3 objectifs :

  • Améliorer le cadre de vie et le confort des enfants
  • Améliorer les conditions d’hygiène à l’école et à l’internat
  • Utiliser les aménagements réalisés à des fins pédagogiques et de sensibilisation

 

IMPACTS

Impacts environnementaux :

  • Amélioration de la qualité des sols : le projet vise l’installation de végétation sur des parcelles où la terre est à nue, donc les sols bénéficieront d’un apport de matière organique
  • Accroissement de la biodiversité présente sur le site : du fait de l’implantation de nouvelles espèces végétales, cela permettra un accroissement de la biodiversité en particulier d’une faune adaptée à ces conditions et liée à la végétation implantée
  • Substitution du fioul par une énergie propre et renouvelable : le fioul utilisé pour la pompe actuelle sera totalement remplacé par de l’énergie solaire. Cela permettra de réduire les émissions de gaz à effet de serre de l’école (diminution de la pollution de l’air). Par ailleurs, le remplacement de la vieille pompe par un nouveau mécanisme permettra aussi de réduire la pollution sonore
  • Sensibilisation des élèves à l’importance de la biodiversité

Impacts socio-économiques :

  • Amélioration du cadre de vie des élèves et des enseignants : grâce aux différents aménagements paysagers réalisés, le lieu deviendra plus agréable visuellement et plus stimulant. La mise en place d’un chemin lumineux facilitera aussi les trajets nocturnes des internes se rendant aux toilettes
  • Amélioration de l’hygiène et de la santé des élèves
  • Réduction des dépenses liées au combustible utilisé pour l’ancienne pompe à eau

RÉALISATIONS EN 2017

Après la construction bioclimatique de deux salles de classes maternelles (2014) et de deux dortoirs d’internat (2016) dans le respect des constructions et des matériaux traditionnels ladakhis tout en y associant des techniques d’efficacité énergétique, il a été décidé de construire de nouvelles toilettes sèches.

Traditionnellement au Ladakh, les habitants utilisent des toilettes sèches. Ce projet a donc repris une habitude locale mais a fait évoluer le modèle avec une double chambre pour permettre un compostage.

Ainsi, en 2017, 4 toilettes sèches divisées 2 modules ont été construites avec les matériaux et les savoir-faire locaux :

  • les murs ont été construits avec de la brique de terre crue (adobe) séchée au soleil
  • le plancher et la toiture ont été faits avec des poutres en peuplier, des fines branches de saules («taloos») et de la terre

Ces toilettes ont été conçues de sorte à pouvoir composter les déchets organiques en utilisant un système de double chambre de compostage pour chaque toilette.

Les toilettes sont accessibles pour les garçons et pour les filles de l’école.

Les enfants de l’école ont pu participer au chantier : ils ont construit les garde-corps des modules de toilettes en utilisant les branches de saules abondantes sur le terrain de l’école. Sur des tasseaux en bois préalablement percés, ils ont planté l’armature des rambardes avec les branches les plus droites, puis ont tressé la palissade.

RÉSULTATS ATTENDUS

  • Aménagement des espaces extérieurs de l’école
  • Aménagement autour des toilettes avec plantations d’arbres
  • Installation d’un chemin éclairé et de massifs ornementaux
  • Création d’espaces de jeux pour enfants, aménagement des abords des terrains de sport existants
  • Installation d’un ou plusieurs points d’eau près des toilettes et sensibilisation des enfants à l’hygiène
  • Remplacement de la pompe à eau existante (près de la cuisine) par une pompe solaire

 

© Fondation GoodPlanet © Corentin Seyfried

Partenaires opérationnels

    HOKA
    LEHO
    Corentin Seyfried
    Bérengère Guillon

Partenaire financier