• Piura, Région de Piura, Pérou
  • Début: avril 2017
  • Durée 2 an(s)
  • Budget 105000

Ce projet appuie des communautés rurales, et principalement les femmes pour la mise en place d’activités de régénération de la forêt sèche et pour le développement d’activités génératrices de revenus leur apportant ainsi des compétences et une autonomie financière. Dans ce contexte climatique particulier, les hommes sont en effet souvent partis à l’extérieur pour chercher du travail en ville, dans les grandes plantations ou à la mine.

Le projet favorise fortement l’intégration des femmes dans les processus décisionnels à travers les réunions et les ateliers organisés, par exemple pour choisir les projets collectifs ou encore pour organiser la gestion de ressources communes (ex : pharmacie vétérinaire financée par le projet). Cela contribue ainsi à valoriser leur rôle dans la communauté.

Télécharger la fiche

 

CONTEXTE

Au nord du Pérou, la forêt sèche (bosque seco en espagnol) est menacée : les particularités climatiques de cette région (phénomène El Niño) et les activi­tés humaines ont conduit à une forte déforestation et dégradation depuis plusieurs années.

Cet écosystème constitue la plus grande forêt sèche de l’ouest sud-améri­cain (3.2 millions d’hectares) avec plus de 15 espèces endémiques menacées. Le département de Piura correspond à 70% de cette forêt et compte plus de 400 000 habitants dont 70% de familles paysannes qui vivent dans des conditions d’extrême pauvreté et font face aux aléas climatiques. En effet, le climat est particulier et fragilise la région : une année de pluie abondante tous les 3 à 5 ans et jusqu’à quatre années sans pluie ou presque (phénomène connu sous le nom d’El Niño). Le changement climatique perturbe encore plus ces phases aléatoires et rallonge les périodes de sécheresse en amplifiant les effets négatifs : appauvrissement des sols, désertification, raréfaction de l’eau, exode rural…

La forêt sèche est donc fortement menacée, le gouvernement de Piura es­time la déforestation à 20 000 hectares par an, principalement liée aux acti­vités humaines (coupe de bois, agriculture non durable, élevage intensif…).

Le projet se situe sur la zone côtière au nord du Pérou, dans la région de Piura, dans le district de Las Lomas, à la frontière équatorienne.

OBJECTIFS

Ce projet vise 2 objectifs :

  1. Améliorer les conditions de vie des communautés paysannes grâce à un modèle de gestion et valorisation intégrée de son écosystème
  2. Préserver la biodiversité, atténuer la désertification et les effets du changement climatique très présents dans la zone

L’année 2018-2019 s’organisera autour de 3 volets :

  1. Poursuivre la mise en place des activités de Régénération Naturelle Assistée (RNA) à moyen et long terme
  2. Améliorer les conditions de vie des populations locales en finançant des projets collectifs visant à améliorer et développer des activités génératrices de revenus à court terme. Exemple de projets : facilitation de l’accès à l’eau et développement de jardins maraîchers et de production de Moringa
  1. Continuer la sensibilisation et l’éducation environnementale à long terme (intervention dans les écoles, ateliers de sensibilisation…)

IMPACTS

Impacts environnementaux

  • Maintien et accroissement du couvert boisé
  • Restauration progressive de la biodiversité de la forêt sèche
  • Protection des espèces endémiques menacées
  • Adaptation des populations aux changements climatiques

Impacts socio-économiques

  • Amélioration et diversification des revenus des paysans
  • Renforcement de la sécurité alimentaire et réduction de la vulnérabilité des familles
  • Renforcement des connaissances et des compétences agronomiques des agriculteurs

RÉALISATIONS

Le projet proposé s’inscrit dans le cadre d’un programme de préservation du Bosque Seco initié par Aider et Kinomé en 2011, dans le cadre du mouvement de reforestation Forest & Life et qui a permis de valider une technique agronomique adaptée au contexte local et une organisation humaine efficiente pour régénérer la forêt sèche : la Régénération Naturelle Assistée (RNA). C’est ainsi plus de 200 000 arbres sur près de 5 000 hectares qui ont été régénérés depuis 2011.

En 2017/2018, avec l’appui de la Fondation GoodPlanet, le projet est intervenu dans  5 communautés (La Ancajima, Santiaguero, Nueva Esperanza, El Progreso et Cury Lagartos) et a bénéficié :

  • directement à 355 familles, soit 1 775 personnes
  • indirectement à 400 000 personnes de la forêt sèche du département de Piura

Les activités de RNA ont permis la protection de 62 095 arbres (référencés par GPS) grâce à 40 249 cercles de protection de différentes dimensions sur une surface totale de 2 520 ha.

6 projets collectifs ont été également réalisés :

  • amélioration de l’élevage caprin (achat de 92 reproducteurs caprins, 3 trousses vétérinaires et 8 formations) à Nueva Esperanza etEl Progreso
  • panneaux solaires pour alimenter une pompe à eau à Santiaguero
  • raccordement à l’eau potable des habitations (300 mètres de tuyaux) et mise en place d’un jardin maraîcher collectif irrigué à La Ancajima
  • distribution de 150 paniers alimentaires à Cury Lagartos particulièrement touché par les inondations d’El Nino costero de février à avril 2017

2 autres projets collectifs ont pris du retard et verront leur mise en place au cours de l’année 2018. Il s’agit de :

  • plantation de moringa et transformation des feuilles séchées en poudre à El Progreso. La formation du technicien péruvien ayant été retardée, le projet va se prolonger tout au long de l’année 2018.
  • l’atelier de transformation de l’algarrobina à Cury Lagartos qui permettra de produire ce sirop tiré des gousses d’un arbre sauvage du « bosque seco » (l’algarrobo) et très apprécié au Pérou pour aromatiser boissons et desserts. Le matériel a été acheté et permettra une production aux normes sanitaires en vigueur.  Les formations et la mise en place de l’organisation collective va se poursuivre sur plusieurs mois.

© Kinomé et GoodPlanet

Partenaires opérationnels

Partenaires financiers