• 6tonnes de compost

  • 3,6tonnes d'invendus revalorisés

  • 2personnes en réinsertions

Agriculture et foresterie durables

Le projet « Cultures comestibles et solidarité dans le 19e arrondissement de Paris » vise le développement d’un maillage de cultures comestibles, d’une mixité sociale et solidaire dans le 19e arrondissement. Pour ce faire, l’association Espaces renforcera son action citoyenne et participative au sein de plusieurs quartiers prioritaires du 19e arrondissement à travers 3 types d’action :

L’animation pédagogique de jardins partagés ;
La valorisation de bio-déchets des habitants ;
L’accueil intergénérationnel gratuit pour tous.

Ce projet permettra également la création de 2 postes en insertion : 1 poste d’éco-animateur et 1 poste d’éco-animateur en bio-collecte.

Contexte

Dans le cadre de ce projet, 3 zones ont été ciblées au cœur du 19e arrondissement de Paris :

  • Le jardin solidaire Hérold (quartier Danube-Solidarité-Marseillaise) ;
  • Le jardin Riquet (quartier prioritaire Stalingrad Riquet) ;
  • Le quartier de La Villette.

Ces quartiers, en situation de grande précarité, ne disposent que de très peu d’espace vert. 90 % des logements appartiennent aux bailleurs sociaux. Le tiers de la population est âgée de moins de vingt ans et plus d’un foyer sur quatre vit sous le seuil des bas revenus.

Objectifs

Ce projet vise à renforcer et développer le réseau de cultures comestibles sur 3 quartiers du 19e arrondissement de Paris.
Il vise 5 objectifs spécifiques :

  • Sensibiliser le grand public sur les thèmes du compostage, du jardinage écologique et de la lutte contre le gaspillage alimentaire ;
  • Valoriser les bio-déchets des habitants en compost et récupérer les invendus ;
  • Renforcer le lien social du quartier ;
  • Favoriser l’insertion professionnelle ;
  • Étendre le réseau de jardins partagés.

Impacts

Environnementaux :

  • Réduction des intrants chimiques dans l’alimentation pour la production de légumes et d’aromates
  • Création d’une dynamique d’économie circulaire (produire, composter, vendre/ réutiliser)
  • Renforcer la richesse de la biodiversité (amélioration des habitats pour la biodiversité)

Socio-économiques:

  • Parcours pédagogique autour des thèmes d’alimentation et d’agriculture durable
  • Amélioration du lien social et lutte contre l’isolement des personnes en ville
  • Insertion par le travail
  • Amélioration du bien-être en ville

Réalisations

Le projet a débuté en octobre 2018 mais les réalisations sont déjà nombreuses :

  • 255 kg d’invendus collectés ;
  • 322 kg de biodéchets collectés ;
  • 2 salariés en insertion ont été recrutés ;
  • 70 personnes ont participé aux ateliers.

Résultats attendus sur 3 ans

  • Revalorisation de 6 tonnes de biodéchets (compostage) ;
  • Revalorisation de 3,6 tonnes d’invendus des marchés et supermarchés bios ;
  • 2 personnes en difficulté insérées dans le milieu professionnel associatif ;
  • Renforcement des connaissances du grand public sur les thèmes de la lutte contre le gaspillage alimentaire, le compostage et le jardinage ;
  • Création d’un modèle économique en vue de pérenniser les cultures comestibles.