Le projet vise à reboiser des zones dégradées en mettant en place un modèle d’agroforesterie durable qui contribue à l’amélioration du niveau de vie des populations indigènes.

Contexte

Situé en Amazonie équatorienne, dans la province du Napo, le canton de Tena est confronté comme le reste de l’Équateur à une déforestation extrêmement rapide. Le taux de déforestation y est de 2,4%, un des taux les plus élevés de toute l’Amérique du Sud qui correspond à la disparition de près de 18 400 ha/an.

Les conditions de vie des populations indigènes se sont détériorées au fil du temps et elles ont peu à peu délaissé des modes de culture traditionnels pour de la monoculture et du pâturage, surexploitant les ressources et accentuant la déforestation.

Objectifs

Le projet est dans sa 4e phase (2018-2021) et répond à différents objectifs :

  • Renforcer l’autonomisation des associations de producteurs
  • Construire une fabrique et l’équiper en machines pour la transformation semi-artisanale des fruits en pulpe et en confiture
  • Poursuivre la plantation d’arbres afin d’augmenter les capacités productives des bénéficiaires du projet et ainsi protéger les parcs nationaux voisins
  • Former les populations locales et sensibiliser les plus jeunes dans les écoles des zones tampons de deux parcs nationaux à une agriculture productive et biologique

 

Impacts

Impacts environnementaux

  • Réhabilitation des zones dégradées
  • Lutte contre l’érosion et la déforestation
  • Préservation des ressources naturelles (eau et sol) et renforcement de la biodiversité
  • Lutte contre le changement climatique (séquestration de carbone et réduction des émissions de gaz à effet de serre)

Impacts socio-économiques

  • Pérennisation des exploitations grâce à la formation à la gestion durable des terres
  • Amélioration des revenus des communautés indigènes
  • Conservation d’un patrimoine pour les générations futures

Résultats attendus

Pour la 4e phase (2018-2021):

  • Plantation de 49 000 arbres (25 667 de bois d’œuvre et 23 333 fruitiers) chez 200 agriculteurs
  • Formation de 200 bénéficiaires (pépinière, plantation, entretien des arbres, récolte et gestion associative
  • Accompagnement des agriculteurs dans la valorisation de leur production :
    – Construction et équipement d’un local de transformation
    Fabrication de pulpe et confiture à partir de 10 tonnes de fruits d’araza et de guayabilla
  • Sensibilisation au développement durable de 600 enfants

Réalisations

Depuis 2014, accompagné par la fondation GoodPlanet, le projet a permis à 200 bénéficiaires de planter 88 874 arbres dont 47 101 arbres fruitiers et 41 773 arbres pour le bois d’œuvre avec un taux de survie global des plantations supérieur à 80%.

L’accompagnement des 200 bénéficiaires consiste à les former à la gestion et à l’entretien des parcelles fruitières composées de différentes cultures et aux techniques de récolte et post-récolte (pour 58 agriculteurs ayant des fruits en production).

Le projet contribue également à la formation et la professionnalisation de 4 associations de producteurs qui deviennent de plus en plus autonomes.

Enfin, à compter de l’année 2017, s’est amorcé un processus de transformation et de commercialisation des fruits en confitures et en pulpe avec pour résultats 3696 kg de fruits bruts (citron, salak et ramboutan) vendus sur le marché local ainsi que 2156 kg d’araza et de guayabilla transformés en pulpe et confiture.

Votre entreprise est intéressée pour soutenir ce type de projets ?

Contactez-nous à l’adresse : claire@goodplanet.org

Fiche descriptive du projet

Crédits photos : Ishpingo, Fondation GoodPlanet

Partenaire opérationnel

    Ishpingo