• Karnataka, Inde
  • Début: avril 2008
  • Durée 10 an(s)

Le biogaz est un gaz combustible produit via la fermentation et la décomposition des déjections du bétail dans un réservoir hermétique. Il est utilisé pour la cuisson et l’eau chaude sanitaire.La matière fermentée est ensuite récupérée pour alimenter les cultures en terreau naturel. Cela permet à la fois de gérer les déchets animaux et de les valoriser.

 

Télécharger la fiche

CONTEXTE

La plupart des familles indiennes rurales dépendent du bois et du kérosène pour satisfaire leurs besoins énergétiques. Les femmes et les enfants sont chargés de collecter le bois plusieurs fois par semaine, contribuant à l’amenuisement des ressources ligneuses. L’utilisation des foyers de cuisson traditionnels entraînent par ailleurs de nombreuses infections respiratoires et oculaires chez leurs utilisateurs. Enfin, l’utilisation des engrais chimiques traditionnels réduit la fertilité du sol et le rendement des cultures.
L’utilisation de réservoirs à biogaz permet de valoriser les excréments animaux pour la fabrication de gaz de cuisson. Les résidus issus de ces réservoirs, eux, permettent de produire un engrais naturel via le vermicompostage.

La fabrication et la diffusion des réservoirs à biogaz permettent de limiter les pressions sur la ressource bois et de produire un engrais naturel pour les cultures.

OBJECTIFS

Ce projet est développé dans les districts d’Hassan (Arakalagudu) et de Chikkaballapur (Siddlaghatta) dans l’État du Karnataka, en Inde. Il vise 3 objectifs :

  1. Contribuer à la lutte contre le changement climatique en substituant le bois énergie, le kérosène ou le GPL par l’utilisation du biogaz
  2. Améliorer la condition des femmes et des enfants en milieu rural grâce à une énergie propre et non consommatrice de temps
  3. Valoriser les excréments animaux pour la fabrication d’un gaz de cuisson et d’un compost de qualité qui se substitue aux engrais chimiques

Ce projet comprend :

  • La construction de biodigesteurs en briques de 2 ou 3 mètres cubes, financés à hauteur de 20% par le bénéficiaire
  • La construction d’une unité de vermicompost (utilisation de vers de terre pour composter les résidus organiques)
  • La formation des bénéficiaires à la bonne utilisation du réservoir à biogaz et à l’unité de vermicompost

DISPOSITIF TECHNIQUE

Chaque unité de biogaz produit des résidus sous forme liquide qui sont mélangés avec d’autres résidus agricoles et des restes de fourrages bovins pour les humidifier. Le tout est ensuite abondé de vers de terre, puis stocké dans un bac cimenté. Les vers peuvent digérer l’équivalent de leur poids par jour, et régurgiter la même quantité sous forme de compost.

Le compost est séché en plein air et stocké pour être déversé sur les champs. L’unité de vermicompost peut produire jusqu’à 8 t d’engrais organique/an. L’unité est généralement entretenue par les femmes et l’ensemble des revenus générés leur sont reversés. Le coût total d’un réservoir à biogaz de 2 m3 et d’une unité de production de vermicompost est de 450 €.

IMPACTS

Impacts environnementaux

  • Réduction de la pression sur les forêts et les énergies fossiles
  • Réduction des émissions de gaz à effet de serre
  • Amélioration de la qualité des sols enrichis en matière organique par le vermicompost

Impacts socio-économiques

  • Réduction de la pauvreté (baisse des dépenses afférentes à l’énergie et aux engrais)
  • Amélioration de l’accès à l’énergie, gain de temps pour les bénéficiaires
  • Baisse de la pollution de l’air intérieure dans les maisons (infections respiratoires et oculaires)

 

REALISATIONS

Depuis 2007, la Fondation a soutenu la construction de près de 3000 biodigesteurs en Inde, au profit de plus de 14 000 personnes.

Ce projet a permis d’éviter plus de 100 000 tonnes de CO2 équivalent.

 

 

Partenaire opérationnel

    SKG Sangha

Partenaire financier