samedi 29 février 2020

D’où vient l’énergie ? Pourquoi l’utilise-t’on? Comment est-elle transformée, transportée?  Quelle est la différence entre les énergies fossiles et les énergies renouvelables?  
L’énergie n’aura plus aucun secret pour vos enfants après la construction du puzzle géant de l’énergie ! Pendant une heure, accompagnés d’un médiateur, les enfants joueront et réfléchiront ensemble autour de ce sujet complexe et passionnant.  
 
Atelier accessible aux enfants entre 6 et 10 ans

Vous considérez que l’énergie est un sujet complexe et ennuyeux, réservé aux ingénieurs et aux geeks ? La Fondation GoodPlanet vous prouve le contraire ! Comment vous demandez-vous ? En participant au grand quiz de l’énergie animé par l’incontournable Jamy Gourmaud de l’émission C’est pas sorcier : 200 participants et 15 questions pour tester ses connaissances et se familiariser avec cet enjeu crucial de la lutte contre le dérèglement climatique !  

10 millions de tonnes d’aliments jetés à la poubelle chaque année en France … Il est temps d’agir pour stopper ce gaspillage de ressources naturelles et énergétiques! Vous êtes d’accord mais ne savez pas exactement comment faire? Pas de panique, à la Fondation GoodPlanet on a quelques idées! Participez à un atelier de cuisine et découvrez plein d’astuces pour cuisiner plus durable et ainsi agir à votre échelle, tout en vous régalant !  
 
Dans une démarche de réduction des déchets, pensez à emmener des contenants pour rapporter les éventuels restes de l’atelier à la maison. 
 
Atelier accessible aux enfants à partir de 6 ans. Les enfants doivent être accompagnés d’un adulte muni d’un ticket.  

Rares sont ceux aujourd’hui à pouvoir se passer d’Internet ou de leur smartphone plus d’une journée. Pratique et ludique, le numérique est devenu incontournable dans nos vies. Le problème est qu’il consomme énormément d’énergie et émet d’importantes quantités de gaz à effet de serre. 

Satisfaire tous les besoins énergétiques de votre ville sans exploser votre jauge d’impact environnemental? C’est le défi que l’on vous propose de relever !
En équipes, en famille, participez à notre jeu pour découvrir l’énergie en vous amusant !

D’où vient l’énergie qui fait fonctionner notre voiture ou notre ordinateur ? Comment l’économiser au mieux par des gestes simples ? À travers une série de jeux et d’énigmes adaptées à tous les âges, vous participerez à une expérience unique sous forme de jeux de rôles grandeur nature. 

Vous l’attendiez tous, après deux mois de fermeture, la fondation GoodPlanet réouvre enfin ses portes samedi 29 février !

Pour le lancement de la 4ème saison GoodPlanet, soyez les premiers à explorer l’univers immersif de Mission Énergie : un escape game interactif pour toute la famille ! Avec cet escape game inédit sur les économies d’énergie et le simulateur temporel, vous voyagerez dans le temps pour réécrire (en mieux !) l’histoire de l’énergie ! Ce weekend-là le Bus MISSION ENERGIE fera une pause dans sa tournée des grandes villes de France et s’arrêtera à la Fondation GoodPlanet pour que vous puissiez profiter de ses jeux vidéo et de ses ateliers.

Devenez incollable sur la production d’énergies grâce aux expériences conçues par le Low Tech Lab.

Module 1 pédaler pour reproduire : À l’aide d’une expérience simple de pédalage, Low Tech Lab propose d’ouvrir la réflexion et le dialogue sur notre façon insensée de consommer. Le principe : utiliser ses mains pour faire tourner un pédalier de vélo. Ce dernier est relié par une courroie à un moyeu de vélo électrique ; ainsi vous entraînez le moyeu qui produit de l’électricité en direct.

Module 2 Capter et transformer l’énergie : L’objectif de cet atelier est de vous faire découvrir comment l’énergie mécanique ou thermique est transformée avant d’arriver dans nos habitats. 3 petits modules interactifs explicitent ce qui se cache entre le moment ou le système reçoit l’énergie (solaire, éolienne ou hydraulique) et le moment où l’électricité est disponible sous sa forme finale.

Vous êtes-vous déjà interrogés sur l’empreinte environnementale des produits que vous utilisez au quotidien ? 
Participez à notre jeu et découvrez toutes les ressources qui se cachent derrière la production des objets qui vous entourent.  

A partir de 8 ans

Chaque année c’est la même chose. On vous quitte en décembre, on pense que l’attente sera interminable avant de vous retrouver… et on a à peine séché nos larmes que la réouverture est dans moins de 15 jours ! Alors évidemment, on n’est pas super en avance… On a prévu des choses formidables mais on peaufine encore, on ajuste, on finalise, on envoie des milliers de mails, on rit, on pleure, mais avec toujours dans le cœur cette certitude de vous retrouver avec la plus belle programmation qu’on ne vous ait jamais offerte !

dimanche 01 mars 2020

En quelques gestes et à l’aide de roseaux, bambous et matériaux de récup’, venez fabriquer avec votre enfant un objet sonore simple et en apprendre un peu plus sur ces instruments des origines (rhombes , kazoo, palillos, sifflets etc…).

Adultes sans enfants bienvenus également !

Tout enfant doit être accompagné d’un adulte.

Corentin de Chatelperron est un ingénieur-aventurier engagé. Tout a démarré en 2009, alors qu’il travaille sur un chantier naval au Bangladesh et s’intéresse au jute, fibre locale et naturelle. S’ensuivront plusieurs années de recherche et d’expérimentation autour de ce matériau, et quelques expéditions sur un bateau construit avec cette fibre, le Gold of Bengal. Un véritable défi technique, d’autant plus que l’équipage a décidé d’embarquer exclusivement des low tech, des basses technologies ingénieuses et économes en ressources. 

L’aventure se poursuit en février 2016 :  Corentin quitte le port de Concarneau à bord du Nomade des Mers, pour un tour du monde de 3 ans à la recherche des low tech. Avant de repartir en expédition en Amérique Latine, il fera escale à Paris, à la Fondation GoodPlanet. L’occasion de redevenir sur son parcours et de tout nous expliquer sur les low tech, grâce à de nombreux exemples prometteurs glanés au 4 coins du monde, et leur formidable potentiel pour réussir la transition énergétique.

Pour la quatrième saison consécutive, les centres Qee et la Fondation GoodPlanet vous proposent un cours d’hatha yoga chaque dimanche à 11h15. Offrez-vous un moment de détente et de sérénité avec ce yoga “doux” qui vous permettra d’expérimenter l’équilibre entre action et lâcher-prise. La connexion au souffle, la limpidité des mouvements, l’alignement et l’attention portée aux sensations corporelles dans les postures sont au cœur de ces séances animées par Dora Saint-Germain.

Fans de Top Chef ? Nous vous en proposons une version écolo ce dimanche 1er mars à la Fondation GoodPlanet !
En équipes, vous cuisinerez pendant deux heures pour constituer le repas le plus respectueux possible de la planète et de ses habitants, et le plus économe en ressources énergétiques !

Une mission vous est attribuée par équipe, une recette à réaliser, une contrainte à respecter, des aliments à choisir parmi tout un panel et des convives à régaler: voilà le programme de cet atelier qui se concluera par une dégustation conviviale.

Atelier tout public, accessible aux enfants à partir de 8 ans. Les enfants doivent être accompagnés d’un adulte muni d’un ticket.
Pensez à amener des contenants pour repartir avec les éventuels restes à la maison.

Vous en avez assez d’acheter des produits d’entretien trop chers, emballés dans du plastique et à la composition douteuse? Nous aussi ! C’est pourquoi nous vous proposons de reprendre le contrôle sur vos produits ménagers avec des recettes faciles, zéro déchet et aux ingrédients d’origine naturelle.

Atelier accessible aux enfants à partir de 10 ans. Les enfants doivent être accompagnés d’un adulte muni d’un ticket.

mercredi 04 mars 2020

C’est l’heure du goûter à la Fondation ! L’occasion de se pencher sur cet instant privilégié de la journée, souvent synonyme de boissons et biscuits trop gras, trop salés, trop sucrés…

Grâce à des exercices pédagogiques simples et didactiques, comme le jeu des sept goûters et le cache-cache sucré, les enfants apprennent à démêler le vrai du faux du quatre-heures, apprennent l’équilibre alimentaire et la construction du goût.

La fin de l’atelier se passe en cuisine, avec l’objectif de cuisiner tous ensemble en une dizaine de minutes un goûter responsable, facile à reproduire en famille !

Atelier accessible aux enfants à partir de 6 ans. Les enfants doivent être accompagnés d’un adulte muni d’un ticket.
Pensez à vous munir de contenants pour rapporter les éventuels restes à la maison et limiter nos déchets !

Cet atelier est réalisé grâce au soutien de Good Goût.

samedi 07 mars 2020

En présence d’un animateur expert en musique traditionnelle, initiez-vous gratuitement et en famille aux  percussions africaines et asiatiques. Une expérience à vivre avant de visiter l’exposition Passeurs de Sons et d’y découvrir ses 800 instruments du monde entier.

Vous en avez marre des apéritifs trop gras, trop salés et sans aucune originalité ? Venez apprendre à la Fondation GoodPlanet comment allier plaisir, simplicité et respect de l’environnement.

Aux côtés de notre cheffe, vous découvrirez des recettes gourmandes, à faire en famille qui sauront satisfaire les papilles des petits comme des grands. Succès garanti !

Atelier accessible à partir de 6 ans. Tout enfant doit être accompagné d’un adulte, muni d’un billet.

Afin de limiter la quantité de déchets et repartir avec vos préparations, n’oubliez pas de rapporter vos tupperwares.

Ancienne graphiste parisienne, Stéphanie décide à 28 ans de se reconvertir en apprenant le métier de bergère. Elle quitte Paris pour la Normandie et s’installe au cœur des prés salés du Cotentin. Devenue éleveuse de moutons, sa nouvelle vie lui confère un «intense sentiment de liberté» mais est aussi ponctuée de déconvenues. Fraichement accueillie par ses voisins agriculteurs de longue date, victime de discrimination sexiste, elle est également confrontée aux difficultés économiques. Mais cette mère célibataire ne se laisse pas abattre et regorge de créativité pour surmonter les difficultés. 

La projection du documentaire de Delphine Détrie sera suivie d’un échange avec l’agricultrice Linda Bedouet, qui a recueilli le témoignage de Stéphanie Maubé pour son l’ouvrage « Néo Paysannes » (éditions Rustica). 

Linda Bedouet sera également présent dimanche 8 mars pour participer au Brunch en Bonne Compagnie 

 

Une femme autour de la cinquantaine mène un combat solitaire contre la multinationale de l’aluminium Rio Tinto qui tente d’étendre son implantation en Islande. Mais alors qu’elle prépare de nouveaux sabotages de lignes électriques, elle apprend qu’une demande d’adoption déposée depuis longtemps a abouti et qu’elle va devenir mère d’une jeune orpheline ukrainienne.

La projection sera suivie d’une rencontre avec la productrice du film Marianne Slot.

Réalisée par Benedikt Erlingsson. Version originale sous-titrée français.

Les études sont formelles : les femmes sont les premières victimes du réchauffement climatique et de l’effondrement de la biodiversité, notamment dans les pays en voie de développement. Plus précaires, elles sont plus vulnérables face aux catastrophes naturelles. Principales responsables de la sécurité alimentaire du foyer, elles sont également en première ligne face à la dégradation de l’environnement (sécheresse, contamination et érosion des sols…).

Le raisonnement semble donc limpide : le combat écologique est également un combat pour l’égalité des sexes. C’est le fil tiré par l’écoféminisme qui, dès les années 1970, tisse un lien étroit entre l’exploitation de la nature et celle des femmes et attire l’attention sur leur potentiel à mener une révolution écologique. Délaissée en France pendant de nombreuses années, l’idée revient progressivement sur le devant de la scène, et semble séduire de plus en plus de militant.e.s.

Pourtant, à rebours de cette philosophie, certaines militantes dites des pays développés pointent du doigt une incompatibilité entre le combat féministe et une écologie des éco-gestes qui ajouterait à la charge mentale des femmes, et les assignerait de nouveau à la vie domestique.

Comment résoudre cette apparente contradiction théorique ? Comment articuler ces 2 combats ? Quelle forme peuvent prendre les actions militantes à la croisée de ces 2 luttes en Afrique sub-saharienne, dans le sud-est asiatique ou encore l’Europe occidentale ? Quelles sont ces modes d’actions les plus efficaces et percutants ?

Réponse avec Clotilde Bato, Déléguée générale de SOL, Jeanne Burgart Goutal, autrice de l’essai Etre écoféministe (sortie le 6 mars), Silvia Marcon, Responsable du programme   C40 Women4Climate, et Solène Ducretot, journaliste

Cette rencontre est co-organisée par Les Engraineuses. Elle sera modérée par Solène Ducrétot, co-fondatrice du collectif.

À l’occasion de la journée internationale des femmes célébrée le dimanche 8 mars, la Fondation GoodPlanet dédie non pas un jour, mais tout le week-end aux femmes. On vous propose de venir rencontrer des femmes d’exception plus ou moins connues mais toutes aussi inspirantes et engagées !

Conteuse, comédienne et danseuse Bibata ROAMBA anime régulièrement des visites contées dans lesquelles elle explore les légendes d’Afrique et du monde. À l’occasion du week-end consacré aux féminismes, sa voix nous entraîne à la découverte de récits de femmes des quatre coins du monde. Des femmes de pouvoir, braves, guerrières, guérisseuses… Des histoires mythiques, légendaires… voire réelles.

A force de voir des tomates toute l’année sur nos étals de supermarchés, on en oublie la saisonnalité de nos fruits et légumes ! Pourtant, que ce soit pour nous ou pour la planète, consommer de saison n’a que du bon ! 
Lors de cet atelier, les enfants (re)découvriront, par la vue, le toucher et le goût, les fruits et légumes star du mois de mars. Ils confectionneront ensuite leur propre calendrier des fruits et légumes de saison à rapporter à la maison. 

Atelier accessible aux enfants à partir de 6 ans.

dimanche 08 mars 2020

Alger, années 90. Nedjma, 18 ans, étudiante habitant la cité universitaire, rêve de devenir styliste. À la nuit tombée, elle se faufile à travers les mailles du grillage de la Cité avec ses meilleures amies pour rejoindre la boîte de nuit où elle vend ses créations aux  » papichas « , jolies jeunes filles algéroises. La situation politique et sociale du pays ne cesse de se dégrader. Refusant cette fatalité, Nedjma décide de se battre pour sa liberté en organisant un défilé de mode, bravant ainsi tous les interdits.

La projection sera suivie d’un échange avec la réalisatrice Mounia Meddour, César du Meilleur Premier Film.

 

À l’occasion de la sortie de Woman, réalisé par Yann Arthus-Bertrand et Anastasia Mikova, la Fondation vous propose de découvrir les coulisses du film. Durant une heure, échangez avec 4 membres de l’équipe du film : les journalistes Valentina Lopez et Sarah El Younsi, la monteuse Philippine Merolle et la camerawoman Maya Coutouzis.

Ce sont trois histoires de femmes que la photographe Franco-Américaine, Jane Evelyn Atwood, nous livre dans le cadre de cette photo-conférence exceptionnelle.

La plupart d’entre nous ne connaissons pas ces femmes, ou ne voulons pas les connaître. Il s’agit des prostituées avec qui Jane Evelyn Atwood a passé toutes ses nuits, pendant un an dans un seul immeuble : le 19 rue des Lombards à Paris, en 1976-1977. Il y a aussi les prisonnières incarcérées dans 9 pays d’Europe, d’Europe de l’Est et des États-Unis, jusque dans des couloirs de la mort. Ce travail de dix ans dans quarante établissements demeure encore aujourd’hui la référence sur l’incarcération féminine dans le monde. Enfin, la “badante” Darya (aide-soignante en italien), une des nombreuses migrantes ukrainiennes qui s’occupent de personnes âgées en Italie.

La projection des photos sera accompagnée du récit de Jane Evelyn Atwood et de son vécu aussi extraordinaire que les femmes qu’elle immortalise, accompagne et met en lumière. Une séance de dédicace sera organisée après la rencontre. La photographe participera également plus tôt dans la journée au Brunch en Bonne Compagnie. 

Comédiens professionnels, Sophie et Alban vous proposent à l’occasion du week-end dédié aux féminismes, la lecture de contes engagés mettant en scène des héroïnes inspirantes. À partir de l’histoire Vives et Vaillantes, les deux conteurs vous invitent à voyager à travers différentes histoires. Du conte à la nouvelle en passant par la bande dessinée, venez tendre l’oreille et rejoindre leur forêt de livres !

Il y a des rencontres qui peuvent changer une vie et des conversations qui peuvent renverser notre vision du monde. Pourquoi ne pas proposer aux visiteur.e.s de la Fondation de vivre ces temps d’échange déterminants ? Et si ce moment prenait la forme d’un brunch partagé entre une personnalité inspirante et quelques visiteurs ?

Ce dimanche, apprenez comment cuisiner vos produits de saison avec des recettes gourmandes ! Un atelier pour comprendre l’importance de consommer de saison, tout en passant un agréable moment. L’atelier se poursuivra par une dégustation des plats préparés ensemble.

Dans une démarche zéro déchet, pensez à vous munir de contenants afin de ramener les éventuels restes de vos préparations à la maison.

Atelier accessible aux enfants à partir de 6 ans. Les enfants doivent être accompagnés d’un adulte muni d’un ticket.

A l’occasion de la sortie du film réalisé par Anastasia Mikova et Yann Arthus-Bertrand, participez à un atelier Photo-Woman.  Le temps d’un atelier, vous marcherez sur les pas des journalistes du film en rencontrant et photographiant les visiteurs du Domaine.  

Après une brève explication du projet Woman et une présentation du matériel de photographie, les participants se baladeront dans le parc pendant une quarantaine de minutes. Leur objectif : partir à la rencontre de visiteurs du Domaine qu’ils ne connaissent pas, et réaliser leur portrait photo, tout en leur posant quelques questions pour découvrir leurs expériences et leur vision de l’égalité hommes-femmes. La dernière demi-heure de l’atelier sera dédiée au visionnage des portraits. Chaque participant présentera ses photos en racontant quelques anecdotes sur la vie de ses modèles.  

Comment rendre notre alimentation plus durable ? Voici une question qui nous occupe très souvent à la Fondation GoodPlanet. Premiers éléments de réponse ? Manger des produits de saison, privilégier des circuits courts, limiter notre gaspillage alimentaire, toutes ces solutions nous viennent rapidement en tête. Cependant, une alimentation plus responsable est aussi (et surtout !) une alimentation plus respectueuse des hommes… et des femmes !

Ce 8 mars, nous vous proposons de questionner notre modèle agricole et alimentaire sous l’angle féministe. Quel lien existe-t-il entre la place accordée aux femmes dans nos sociétés et l’alimentation ? Que viennent faire les débats féministes dans notre assiette ? Quelle place pour les femmes dans les secteurs agricoles et alimentaires, du champ à l’assiette ?
Comment expliquer que les femmes, encore majoritairement en charge de la préparation des repas au sein des foyers, soient si peu représentées dans les cuisines des grands restaurants ? Quelles sont les violences qu’elles y subissent, encore aujourd’hui ? Comment y remédier ?
Et plus généralement, les aliments ont-ils un genre ? Que disent nos habitudes alimentaires des stéréotypes de genre dans nos sociétés ?

Autant de questions auxquelles répondront Nora Bouazzouni, journaliste et autrice de l’ouvrage Faiminisme, Quand le sexisme passe à table (2017) et Alcidia Vulbeau, cheffe du restaurant Bonne Aventure à Saint-Ouen. L’échange sera modéré par la journaliste Anne-Sophie Valentin.

mercredi 11 mars 2020

Cet atelier artistique est l’occasion de faire découvrir la permaculture aux plus petits.

Après une visite dans notre potager pédagogique et une présentation des principes de la permaculture, les enfants seront amenés à réfléchir puis dessiner leur propre jardin selon un modèle commun.

Atelier accessible aux enfants à partir de 6 ans. Chaque enfant doit être accompagné d’un adulte (qui n’a pas besoin de payer un billet).

samedi 14 mars 2020

Lors d’une rencontre exclusive, Rob Greenfield vous livrera ses meilleurs conseils pour initier le changement que vous espérez voir dans le monde. A travers son parcours d’activiste, Rob vous fera part de ses expériences atypiques : plonger dans les poubelles des supermarchés, se vêtir de ses déchets durant un mois, vivre à l’écart dans une tiny house, et son dernier projet : produire et récolter 100% de sa nourriture. Des initiatives conçues pour sensibiliser et faire naître le changement chez chacun d’entre nous. Vous repartirez de cette rencontre avec un plus grand recul sur la vie que vous menez et des solutions adéquates pour initier sa transition écologiques.

La rencontre aura lieu en anglais, avec traduction simultanée.

D’où vient l’énergie qui fait fonctionner notre voiture ou notre ordinateur ? Comment l’économiser au mieux par des gestes simples ? À travers une série de jeux et d’énigmes adaptées à tous les âges, vous participerez à une expérience unique sous forme de jeux de rôles grandeur nature. 

dimanche 15 mars 2020

La Fondation a confié la programmation de la salle de cinéma à Rob Greenfield le temps d’une journée. L’occasion de découvrir les films qui l’ont inspiré et ont nourri son action et réflexion de militant écologiste.

Il n’a pas hésité longtemps avant de choisir INHABIT, un documentaire américain qui vous donne tous les outils pour comprendre la permaculture, une méthode écologique pour résoudre les enjeux économiques, agricoles et même démocratiques auxquels nous sommes confrontés.

Les cinéastes Costa Boutsikaris et Emmett Brennan ont documenté plus d’une vingtaine d’initiatives, dans le Nord-Est et Midwest des États-Unis, qui sont autant d’illustrations de la richesse et l’efficacité de cette démarche. Pour les spectateurs déjà familiers du sujet, le film constitue un véritable appel à passer à l’action. Pour les novices du sujet, le film est une véritable invitation à repenser notre façon de vivre et notre rapport à la terre.

Documentaire diffusé en VOSTFR

INHABIT: A Permaculture Perspective from Costa on Vimeo.

La Fondation a confié la programmation de la salle de cinéma à Rob Greenfield le temps d’une journée. L’occasion de découvrir les films qui l’ont inspiré et ont nourri son action et réflexion de militant écologiste.

Son premier choix s’est porté vers LIVING THE CHANGE. Le documentaire néo-zelandais explore les solutions qui existent pour surmonter la crise environnementale que nous traversons. Des solutions à portée de tous, déjà expérimentées par des pionniers qui ont initié un changement à l’échelle dans leur foyer, leur quartier voire de leur communauté.

Osmond et Antoinette Wilson ont rassemblé les récits collectés au gré de leurs voyages ainsi que des entretiens avec des experts capables d’expliquer comment nous en sommes arrivés là. Des jardins forestiers aux toilettes sèches, en passant par les jardins collectifs et la banque de temps, LIVING THE CHANGE nous propose de repenser notre manière de vivre.

Documentaire diffusé en version originale sous-titrée français.

On dit que le rire est contagieux, mais savez-vous qu’il procure de multiples bienfaits au corps et à l’esprit ?

Imaginé par le médecin indien Madan Kataria, le Yoga du rire (Hasyayoga) réduit le stress, améliore la productivité et renforce le système immunitaire. Rire change votre humeur en quelques minutes en libérant les fameuses hormones du bonheur, une source inépuisable de bien-être physique et psychique.

Pendant les vacances, on relâche la pression pour un moment de détente dans la bonne humeur. Fou rire assuré !

Le cours est assuré par Véronique et Olivier Jeglot-Ferré.

samedi 21 mars 2020

Les pêcheurs artisans vont-ils bientôt disparaître de la mer du Nord ? La pêche électrique, technique diaboliquement efficace des pêcheurs industriels néerlandais, menace la survie de la petite pêche. L’association Bloom s’attaque en 2017 à une montagne : l’interdiction de la pêche électrique en Europe. Aux côtés du pêcheur anglais Paul Lines et du Français Stéphane Pinto, Bloom organise des manifestations dans les ports, mobilise les médias, dépose des plaintes…

Jusqu’à ce soir de février 2019 où tout bascule et l’UE annonce l’interdiction de la pêche électrique dans ses eaux pour 2021…

Pendant près de deux ans, Dorian Hays et Emerick Missud ont suivi le combat contre la pêche électrique. Ils vous amènent dans les couloirs du Parlement européen, là où travaille Bloom pour porter la voix de la protection de l’environnement contre les lobbies de la pêche industrielle. Mais l’histoire de Watt the Fish, c’est aussi dans les ports de pêche qu’elle s’écrit. A Boulogne-sur-Mer, à Dunkerque ou encore à Lowestoft en Angleterre, les pêcheurs artisans comme Stéphane Pinto ou Paul Lines essaient de garder le cap et de transmettre un métier à la prochaine génération. Confrontés à une chute dramatique des stocks de poissons, ils ont rejoint le combat de Bloom contre la pêche électrique.

La projection sera suivie d’un échange.

 

dimanche 22 mars 2020

Vous vous êtes mis ou souhaitez vous mettre à l’achat en vrac ? Quoi de plus jolis que ces bocaux en verre dans votre cuisine ?

Pour y apporter une touche personnelle, venez customiser vos bocaux avec l’art du lettering, le dessin de lettre ou la calligraphie moderne, si vous préférez, lors d’un atelier d’1h30 avec l’artiste Y-Lan, auteur du blog Lettering Créatif. Elle vous donnera ses meilleurs astuces pour que « bocaux » riment avec « déco ».

Pensez à apporter votre bocal !

dimanche 29 mars 2020

Connaissez-vous les supers pouvoirs des légumineuses, ces légumes secs, colorés, nourrissants, riches en fibres et en protéines ?

À travers une conférence dégustée, Gilles Daveau, formateur, conférencier et spécialiste de cuisine biologique et alternative, vous fera découvrir les secrets de ces bombes de nutriments. Gilles cuisinera en direct des recettes simples et gourmandes qu’il vous fera déguster, l’occasion de (re)découvrir ces produits et d’être définitivement conquis !

samedi 04 avril 2020

Après la diffusion d’un extrait de film dévoilant le rituel d’initiation des adolescents nommé Iba Gidja, Mundiya présentera l’art des parures de la forêt de la tribu des Huli de Papouasie-Nouvelle-Guinée. Mundiya dévoilera la collection de graines, de plumes et de végétaux qui composent ces parures exclusivement créées à base de matériaux naturels provenant de la forêt. Il détaillera la minutie de chacun des éléments constituant une parure identique à celle qu’il a remise au Musée de l’Homme à Paris et actuellement présentée dans la collection permanente. S’il est de bonne humeur (Ce qui est généralement le cas !), Mundiya offrira très probablement à l’un et à l’une des participant.e.s de devenir son modèle et les parera entièrement au cours de l’atelier : un honneur généralement réservé aux initiés et aux grands chefs !  

Après une petite introduction en musique, Assossa expliquera le lien fort que son peuple, Puvi-Pygmée, entretient avec les arbres depuis des millénaires dans la forêt équatoriale au Gabon. Considérés comme nos semblables, « nos frères », les arbres permettent aux hommes de s’oxygéner, de se nourrir, de s’abriter et de se soigner. Homme-médecine, Assossa expliquera avec humour et sagesse comment il communique avec les arbres et pourquoi. À l’aide d’offrandes, de prières et de musiques, il partagera avec les participants ce moment fort du rituel sacré avec les arbres, laissant entrevoir en quoi cette tradition est si différente de notre vision occidentale. Une manière de réenchanter avec poésie et respect un lien avec la nature transmis depuis des générations.

Chef papou originaire de la tribu des Hulis en Papouasie-Nouvelle-Guinée, Mundiya Kepanga est un enfant de la forêt, né sur le tapis de feuilles d’un ficus séculaire. À la façon d’un conteur traditionnel, il partage son amour de la forêt avec poésie et dévoile l’étendue de la déforestation qui s’est dramatiquement accélérée dans son pays au cours des dernières années. Un appel à protéger les forêts primaires du globe qui nous rappelle que nous sommes, tous, les frères des arbres.

Projection du film suivi d’une rencontre exceptionnelle avec le chef papou Mundiya Kepanga et le co-réalisateur Marc Dozier. 

dimanche 05 avril 2020

Aux côtés de Cybèle, naturopathe, spécialiste de la formation et de la conduite du changement, découvrez tous les secrets des huiles essentielles !

Cybèle a à cœur de vous transmettre des clés pratiques et accessibles pour prendre soin de votre santé, celle de votre famille et pour garder une vitalité optimale. Le tout de façon simple, ludique et positive.

Vous découvriez la naturopathie, l’art de rester en bonne santé, d’être acteur de sa santé et de prendre soin de soi par des moyens naturels.

Au programme :

  • Qu’est-ce qu’une huile essentielle ?
  • Pourquoi utiliser les huiles essentielles ?
  • Comment choisir ses huiles essentielles ?
  • Les différents usages
  • Les précautions d’emploi
  • Les 7 huiles essentielles pour débuter
  • Création d’un roll-on sur mesure en fonction de votre problématique (prévention, maladies, douleurs, détox, coups, etc.)

Tarif unique : 21,50€

Atelier accessible à partir de 10 ans

Chefs traditionnels, Tanoné, Assossa et Mundiya, sont des représentants de peuples forestiers. Vivant depuis des millénaires dans les forêts primaires, leurs peuples ont su préserver la biodiversité de ces milieux riches et fragiles. Grâce à leurs savoir-faire ancestraux, ils sont aujourd’hui de précieux gardiens de la forêt, soucieux de sensibiliser les citoyens et les enfants au respect de la nature, car ils sont aussi les premiers témoins des dégâts sur leur environnement. 

 Ivanice Pires Tanone, cacique du peuple Kariri Xoco, Brésil
Première femme cheffe dans l’histoire de son peuple, Tanoné est aussi une femme semencière, gardienne du savoir ancestral de son peuple. À 64 ans, elle préserve les semences anciennes, assure la protection de leur forêt sacrée et plante de nombreuses espèces d’arbres. Sa connaissance fine de son environnement et son profond respect de la « Terre Mère », en font une femme pleine de sagesse.
 
Hervé Assossa Soumouna, chef pygmée, Gabon
Né il y a près de 40 ans dans un village pygmée de la forêt primaire du Gabon, Assossa est Maître Nganga (chamane) au sein des rites traditionnels intimement liés à la nature. Fin connaisseur de la forêt, l’homme-médecin maîtrise une pharmacopée riche de plus 1000 plantes, et peut identifier autant d’espèce d’arbres. Véritable naturaliste, il aime à comparer les essences de sa forêt avec les essences qu’il découvre lors de ses voyages en France.
 
Mundiya Kepanga, chef papou, Papouasie Nouvelle Guinée
Chef papou de la tribu des Hulis, Mundiya mène une vie traditionnelle au sein de son village forestier. Dans sa culture, à chaque naissance on plante un arbre, et on enterre chaque défunt au pied d’un arbre, car on considère l’arbre comme un « frère ». « Tant qu’il y aura des arbres, il y aura des hommes », aime à répéter comme ses ancêtres, Mundiya. Il voyage régulièrement en France où il participe à diverses conférences pour sensibiliser les citoyens à la nature (musées, écoles, rencontres scientifiques, COP 21…). 

Après une petite introduction en chant, la cacique Tanoné, gardienne des savoirs et maître de cérémonie, présentera sa forêt natale, au Brésil. Elle expliquera aussi, pourquoi dans sa culture, chanter n’est pas un simple divertissement mais une façon de célébrer la vie et de remercier les esprits de la forêt. Avec grâce et beauté, elle nous montrera quelques gestes symboliques qui accompagnent ces chants sacrés. Car chaque répertoire a son langage pour communiquer avec les éléments : l’eau, la terre, l’air et le feu. Dans la forêt, où la vie foisonne, chanter est donc essentiel pour son peuple. Les participants découvriront ainsi qui sont les Kariri-Xoco, habitants millénaires des forêts primaires au Brésil, et comment ils préservent leur environnement. Et pour rendre la rencontre plus vivante et plus belle, Tanoné nous invitera à célébrer la beauté de la nature en guidant un chant collectif. 

Perdu au milieu de la jungle de Papouasie-Nouvelle-Guinée, la tribu des Kalulis perpétue un impressionnant rituel funéraire nommé Koluba durant lequel les hommes exécutent un grand ballet de feu. Ami de longue date de la communauté, le photographe Marc Dozier y retourne pour marquer le deuil de l’un de ses vieux amis, Papa Minoa, et immortaliser la cérémonie organisée en son honneur. 

Projection du film suivi d’une rencontre avec le photographe Marc Dozier. 

samedi 11 avril 2020

Quoi de mieux qu’une chasse au trésor pour sensibiliser les enfants au rôle de la biodiversité tout en s’amusant ? La Fondation GoodPlanet se transforme en aire de jeux géante le temps d’un weekend pour découvrir les merveilles de la nature de façon ludique.

Cette chasse au trésor se déroule dans notre parc boisé de 3,5 hectares, et se fait au profit du Secours Populaire. À l’issue de la chasse au trésor, tous les participants seront conviés à un grand goûter .

Samedi 11 avril à 14h et à 16h30

Dimanche 12 avril à 14h et à 16h30

Inscription sur place dans la limite des places disponibles.

samedi 18 avril 2020

Passionné par l’Asie et particulièrement intéressé par la situation géopolitique de Hong Kong, le photographe reporter Martin Bertrand s’est immergé pendant plus d’un mois dans le mouvement pro-démocratie qui secoue l’ancienne colonie britannique. Accompagné de Ellen Lee, interprète hongkongaise, ils nous racontent la situation de Hong Kong vécue de l’intérieur, entre violences et rencontres touchantes.
Cette rencontre sera accompagnée d’une projection des photographies de Martin Bertrand réalisées pendant son séjour et qu’il nous commentera en direct.

dimanche 26 avril 2020

On dit que le rire est contagieux, mais savez-vous qu’il procure de multiples bienfaits au corps et à l’esprit ?

Imaginé par le médecin indien Madan Kataria, le Yoga du rire (Hasyayoga) réduit le stress, améliore la productivité et renforce le système immunitaire. Rire change votre humeur en quelques minutes en libérant les fameuses hormones du bonheur, une source inépuisable de bien-être physique et psychique.

Pendant les vacances, on relâche la pression pour un moment de détente dans la bonne humeur. Fou rire assuré !

Le cours est assuré par Véronique et Olivier Jeglot-Ferré.

samedi 02 mai 2020

Plutôt message rigolo ou écolo ? Grâce à l’art du lettering, la calligraphie moderne, venez personnaliser votre tote-bag, accessoire indispensable de votre shopping.

Lors d’un atelier d’1h30 avec l’artiste Y-Lan, auteur du blog Lettering Créatif, découvrez les meilleurs astuces pour donner une seconde vie à vos sacs et pochettes.

Feutres pour tissu fournis sur place.