• 16h30

Peu fiables, partisans, sensationnalistes, manipulateurs…la défiance s’accroit à l’égard des médias classiques. En parallèle, une nouvelle façon de transmettre l’information se développe, façonnées par les youtubeurs. Leur succès se comptent en millions de followers et leur influence dépasse les réseaux sociaux. En France, ces personnalités qui décryptent l’actualité et les enjeux de société avec pédagogie et humour s’appellent Nicolas Meyrieux (La Barbe), Vincent Verzat (Partager c’est sympa) ou encore Axel Lattuada (Et tout le monde s’en fout). Chacun avec leur style, ils contribuent à renouveler la forme des contenus informatifs. Certains vont d’ailleurs encore plus loin et usent de leur influence pour encourager la mobilisation citoyenne autour de causes qui leur sont chères..

Ces youtubeurs se considèrent-ils comme des journalistes où aspirent-ils à le devenir ? Sont-ils en train de dessiner le média de demain ? Peuvent-ils restaurer le lien de confiance qui s’est délité entre citoyens et médias classiques ? Réponse à la Fondation GoodPlanet lors d’un échange avec Nicolas Meyrieux, Créateur de La Barbe, Astrid Barthélemy, Coordinatrice de Partager c’est sympa et Anne-Sophie Novel, journaliste et réalisatrice du documentaire Les médias, le monde et moi.