• 15h

La Fondation GoodPlanet s’associe au Musée Barbier-Mueller de Genève – Musée d’arts des cultures du Monde pour une conférence exceptionnelle au sujet de deux peuples menacés par la déforestation.

Les Kouyas de Côte d’Ivoire : un peu peuple forestier oublié

En l’espace de 30 ans, 90% des forêts ivoiriennes ont été détruites notamment par l’exploitation à outrance du bois par des compagnies étrangères et par la culture intensive du café et du cacao. Alors que les Kouya ont mangé à leur faim et n’ont connu aucune crise économique tout au long de leur existence, la dernière décennie du XXe siècle a été particulièrement difficile : puits asséchés, récoltes perdues en raison du manque de pluie (alors qu’on se trouve en zone tropicale), raréfaction du gibier dans les forêts décimées. Les habitants ont été au bord de la famine.

Les Kararaô du Brésil Central
Vivant au cœur de la forêt amazonienne, le groupe indien des Kararaô est minuscule, comptant moins de 100 individus. Au cours des dernières décennies, ils ont réussi à résister à plusieurs types d’actions illégales sur leurs terres : refouler les chasseurs de fourrures animales et les colons illégaux et stopper l’exploitation du bois d’acajou dans leurs réserves. L’un des plus grands barrages hydroélectriques, le Belo Monte, est en cours de construction à proximité de leur territoire, provoquant une pollution importante dans les mares stagnantes alentour. La forêt amazonienne est leur source de vie. Parviendront-ils à continuer à la défendre ?

Ponctuée par des interludes musicales de la pianiste Paloma Journe, la table ronde réunira Dr Julien Andrieu, botaniste et biologiste, Université de Nice Sophia Antipolis, Dr Adrian Macey, professeur adjoint, New Zealand Climate Change Research Centre Victoria University of Wellington, Dr Blaise Mulhauser, zoologue au Jardin botanique de Neuchâtel, Dr Denis Ramseyer, ethno-archéologue, ancien directeur adjoint du Laténium à Neuchâtel et auteur de l’ouvrage : Les Kouya de Côte d’Ivoire, un peuple forestier oublié et Dr Gustaaf Verswijver, anthropologue, ancien conservateur en chef de l’Africa Museum à Tervuren et auteur de l’ouvrage: Les Kararaô du Brésil Central.