Les doudous, incontournables « objets transitionnels » que les enfants adoptent dès le plus jeune âge les aident à explorer progressivement le monde en toute confiance. Ce sont des peluches qui suivent les bébés partout, sont câlinées à l’infini et mâchouillées à longueur de journée.
Les doudous sont très souvent en contact direct avec la bouche et la peau des tout petits. Ils les suivront une grande partie de leur enfance. On peut donc s’interroger sur la composition de leurs tissus et s’inquiéter des éventuelles répercussions sur la santé. Il est important de bien choisir le doudou de vos enfants.

Quel est le problème avec la plupart des peluches ?

Ces dernières années plusieurs jouets fabriqués en Chine ont dû être retirés du marché européen car ils représentaient un danger pour les enfants. Pas plus tard que le mois dernier, une peluche Disney de la célèbre Reine des Neiges a été rappelée car elle contenait au niveau des pieds un retardateur de flammes (produit très toxique) dans des concentrations supérieures à la norme autorisée (il suffit de regarder sur le site des rappels Oulah pour se rendre compte de l’ampleur du problème…)

Selon les statistiques les plus courantes, la Chine fabriquerait 75% à 80% des jouets présents sur le marché dont un grand nombre de peluches. Elles contiennent encore trop souvent des produits cancérigènes, irritants pour les voies respiratoires ou toxiques pour le développement du cerveau. Les enfants sont beaucoup plus vulnérables que les adultes : leur peau est plus perméable, leurs poumons sont encore immatures, leurs systèmes immunitaire, nerveux et endocrinien sont en pleine formation.

Malgré la règlementation REACH sur les substances chimiques, il n’y a toujours pas d’obligation d’étiquetage sur la composition des jouets et beaucoup de substances toxiques continuent à être autorisées (dont le plomb, le mercure, certains phtalates, le BPA, etc).

La plupart des peluches sont composées intégralement ou en partie de polyester. Ces fibres textiles synthétiques sont des substances plastiques, tout comme le PET de nos bouteilles ou encore du film alimentaire. Pensez-y la prochaine fois que bébé portera son doudou à la bouche.

Tous les jouets vendus en Europe portent le label CE, c’est obligatoire. La norme CE garantit les propriétés physiques, mécaniques et chimiques des produits et leur résistance au feu. Mais elle signifie seulement que les éléments potentiellement nocifs ne dépassent pas les normes. Les normes fixées par les organismes de santé publique sont les mêmes depuis des décennies. Et tandis que notre exposition aux produits toxiques s’est accrue, certaines substances chimiques s’accumulent dans notre organisme. De plus le marquage CE est une auto-déclaration et non un label délivré après les tests d’un organisme indépendant. Cela signifie que c’est le fabriquant qui garantit lui-même les propriétés de ses produits.

De plus, le risque sanitaire n’est pas le seul problème posé par ces produits. L’origine de leurs composants, l’énergie requise pour la fabrication et pour le transport ont un coût écologique certain. La question sociale se pose également au vue des conditions de travail des ouvriers dans certains pays.
Mais pas de panique, des solutions existent !

Choisissez une peluche fabriquée en France ou du moins en Europe

Le coût écologique lié au transport sera réduit et les conditions de travail des ouvriers seront meilleures.

Choisissez une peluche en matières organiques

Une peluche bio a pour optique l’élimination totale des matériaux dangereux. Les matériaux utilisés pour sa fabrication seront sans pesticides, et sans produits chimiques ou de synthèse pouvant porter atteinte à la santé des enfants. On retrouve souvent du coton bio, du lin, du bambou ou du chanvre comme matières principales. Elles sont imprimées avec des encres écologiques et hydrosolubles provenant de productions respectueuses de l’environnement et certifiées.

Mais attention au coton ! Bien qu’il s’agisse d’une fibre naturelle, le coton est un matériau souvent pollué et peu écologique. 25% des pesticides utilisés dans le monde servent à traiter du coton ; sauf dans le cas du coton issu de l’agriculture biologique.

Pour vous aider, cherchez les labels Oeko-Tex Standard 100, GOTS (Global Organic Textile Standard) ou NF Environnement qui permettent de certifier que l’ensemble de la chaîne de fabrication des textiles a respecté des critères écologiques stricts et qui garantissent des textiles inoffensifs pour la santé ainsi que des procédés de fabrication respectueux de l’environnement.

Achetez moins de jouets

Préférez la qualité à la quantité. Certes une peluche made in France et en matières organiques est plus chère que les autres peluches mais en achetant moins on investit le même budget.

Nous vous recommandons la brochure éditée par WEFC France (Women engage for a common future) à télécharger ici

Et si vous souhaitez acquérir des jouets écologiques et éco responsables en bois, en caoutchouc naturel, en coton bio pour les bébés et les enfants, pensez à la Boutique GoodPlanet !