« Il n’existe plus un seul endroit dans l’océan qui ne porte la marque de notre espèce, même s’il s’agit parfois de celle de la destruction. L’Homme entretient avec l’océan une relation fondamentale et ambivalente car il est à la fois la cause et la solution de tous les problèmes. Je suis très heureux que la Fondation GoodPlanet accueille cette nouvelle exposition familiale qui présente certaines des plus belles images offertes par des réalisateurs et photographes engagés. Car tous, nous avons vu la beauté du monde et nous avons choisi d’en témoigner pour la protéger. Car même si la planète a changé et que de multiples menaces pèsent sur elle, elle reste magnifique. Et dire sa beauté, c’est susciter – peut-être – l’élan qui permettra de préserver notre planète bleue. Notre PLANÈTE OCÉAN. »

YANN ARTHUS-BERTRAND
Président de la Fondation GoodPlanet

Une exposition inédite et immersive

Brian Skerry
Denis Lagrange

Christian et Noé Sardet

La Fondation TARA
Jacques Perrin et Jacques Cluzaud
Yann Arthus-Bertrand

De la naissance des baleines bleues aux grandes chasses des espadons, de l’univers microscopique du plancton aux excursions terriennes des tortues, ils nous font redécouvrir la vie dans les océans. Avec plus de 4h de vidéos immersives, des documentaires fascinants et des photos inédites des fonds marins, leurs images à tous se répondent, se complètent, et témoignent de la beauté comme de l’extrême fragilité des océans dans une exposition qui les réunit tous pour la première fois.

Car si en 1992 au Sommet de la Terre de Rio, l’ensemble des pays membres des Nations-Unies s’accordait sur la nécessité de sauvegarder nos océans. Aujourd’hui presque 30 ans plus tard, seulement 1,4 % de la surface des océans est protégée. Les océans recouvrent 70 % de la surface de notre planète. Poumons de la Terre et gigantesque puits de carbone, ils ont vu naître la vie, produisent 50 % de l’oxygène que nous respirons et captent un tiers de nos émissions de CO2. Ils représentent la principale source de protéines pour près de 3 milliards de personnes dans le monde. Pas moins de 500 millions de personnes dépendent directement ou indirectement du secteur de la pêche pour assurer leur subsistance.

Mais les pressions exercées par l’Homme n’ont jamais été aussi fortes : pollutions, surexploitation, destruction des habitats, réchauffement, acidification, aménagement du littoral… 80 % des stocks de poissons sont pleinement exploités ou surexploités, 90 % des stocks de poissons commerciaux ont disparu et 1 espèce de poisson sur 3 est menacée d’extinction. 70 % des océans échappent d’ailleurs à toute forme de juridiction et constituent la plus grande zone de non-droit de la planète.

Une exposition soutenue par  

En partenariat technique avec