• Unnamed Road, Maccinibaji, Mappakasunggu, Kabupaten Takalar, Sulawesi Selatan 92232, Indonésie
  • Début: décembre 2013
  • Durée 3 an(s)

Enjeux

Suite au boom de l’aquaculture dans les années 90, l’Ile de Tanakeke a perdu plus de 70% de ses mangroves, passant ainsi de 1770 ha à 500 ha. Cette destruction a considérablement réduit la biodiversité locale. Aujourd’hui, suite à la crise de la filière, 80% des bassins d’élevage sont abandonnés, menaçant ainsi les activités locales de subsistance. En effet, les 3300 habitants de l’île ont des activités qui dépendent de la mer (principalement la culture d’algue, la pêche…) et donc du bon état écologique des écosystèmes. La mangrove constitue également l’une des principales sources de bois énergie ce qui génère des coupes non durables.

L’objectif est de convertir 100 hectares d’étangs abandonnés en mangrove et ainsi de restaurer un équilibre écologique bénéfique au maintien des herbiers adjacents (2 sites potentiels) et à la génération de ressources naturelles. Il a également pour objectif de sensibiliser les communautés locales, enfants et adultes, et les institutionnels pour aboutir à un règlement local reconnu qui permettra d’assurer une gestion durable des ressources naturelles. Enfin, un programme scientifique permettra d’approfondir les connaissances des milieux concernés (herbiers marins et mangroves) dont notamment les capacités de stockage de carbone par ces écosystèmes.

IMPACTS

Dans ce cadre, le projet se propose de restaurer et préserver les écosystèmes dégradés de l’île de Tanakéké (mangroves et herbiers) par une approche participative de la communauté.

Restauration écologique des mangroves : améliorer l’écosystème de mangrove par sa réhabilitation via la communauté locale ; sensibiliser les communautés à l’intérêt de la réhabilitation et de la conservation des mangroves ; comprendre les dynamiques du stockage de carbone dans cet écosystème et dans le temps.

Évaluation et suivi des herbiers marins : améliorer l’état de connaissance et l’esprit critique des communautés sur cet écosystème en les impliquant dans le suivi et la gestion des herbiers marins.

Gestion des mangroves et herbiers marins : améliorer les capacités de gestion des ressources naturelles et faciliter le dialogue social pour formuler un règlement local de gestion durable et participative des ressources naturelles.

Sensibilisation et éducation dans les écoles : améliorer les connaissances des élèves d’écoles élémentaires et de collèges sur les milieux naturels à travers un outil pédagogique adapté.