Les projets « Time for the planet » rendus possibles grâce au soutien d’Oméga comptent désormais 4 projets dans 2 pays : Indonésie et Botswana. La Fondation GoodPlanet soutient des organisations qui mettent en place des mesures de conservation de la biodiversité et viennent en aide aux communautés locales pour favoriser la cohabitation entre les Hommes et la nature.

Indonésie

L’Asie du sud-est est la région la plus riche de notre planète océan et une des plus sensibles aux activités humaines.

La richesse de ces écosystèmes qui fournissent de nombreux services environnementaux, économiques et sociaux aux populations locales est aujourd’hui menacée. En 2013, le programme Océan met en place deux projets de restauration et de conservation du littoral indonésien, Ces actions permettront le maintien d’un patrimoine naturel exceptionnel, de soutenir les activités économiques locales et de lutter contre le changement climatique en utilisant les capacités naturelles de stockage de CO2 de ces écosystèmes.

Ces projets s’articulent autour de 4 volets :

  • Restaurer les mangroves et préserver les herbiers marins
  • Créer des aires marines protégées communautaires
  • Travailler avec les communautés locales afin de consolider la protection des littoraux
  • Sensibiliser les acteurs locaux et les plus jeunes à la gestion du patrimoine naturel

Rendus possibles grâce au soutien d’Oméga et la création d’une montre Seamaster Planet Ocean 600 M GMT GoodPlanet, dont une partie des bénéfices est reversée à ces projets de terrain.

Botswana

Grâce aux mesures de conservation mises en place dans le pays, le Botswana est devenu un refuge pour la faune sauvage d’Afrique australe. Les réserves, véritables sanctuaires de biodiversité couvrent 20% du territoire et permettent aux animaux, pour certains par ailleurs menacés, de s’y développer. Dans certaines régions du pays, la densité d’éléphants est supérieure à celle des habitants. Les problèmes de cohabitation, entre agriculteurs et éléphants sont en perpétuels croissance. En 2014, il a été recensé plus de 6000 incidents : champs et récoltes détruits, destruction des infrastructures, dommages corporels et même décès. Les conflits peuvent être à l’origine d’abattage d’éléphants.

Ces projets centrés sur la coexistence entre les Hommes et les éléphants ont deux objectifs complémentaires :

  • Réduire la vulnérabilité des populations rurales du Botswana
  • Favoriser la conservation des populations d’éléphants

Rendus possibles grâce au soutien d’Oméga et la création de deux montres Aqua Terra « GoodPlanet », dont une partie des bénéfices est reversée à ces projets de terrain.

3 Projets

En cours

RESTAURER LES MANGROVES DE TANAKEKE

  • 1716 bénéficiaires habitants du village de Balang Datu
  • Bénéficiant à 3300 habitants de l’île de Tanakéké ainsi que la communauté scientifique.
En savoir plus...

ECOEXIST - COEXISTENCE HUMAINS-ÉLÉPHANTS

  • 670 bénéficiaires directs
  • 15 636 bénéficiaires indirects

Ce projet a pour but de remédier aux causes profondes des conflits humains-éléphants entourant les trois villages de Tobera, Kapatura et Tobera 4 dans la région de Okavango Panhandle au nord-ouest du Botswana.  

En savoir plus...

ELEPHANTS FOR AFRICA - COEXISTENCE HUMAINS-ÉLÉPHANTS

  • 170 bénéficiaires directs
  • 900 bénéficiaires indirects

Ce projet a pour objectif d’améliorer la coexistence Humains-Éléphants dans la région de la rivière Boteti au Botswana.  

En savoir plus...