• 1 aire marine de conservation volontaire

  • 700 personnes sensibilisées

  • 1 éco-zone identifiée

Conservation des écosystèmes marins et côtiers à l’île Maurice

Communautés locales, pêcheurs, opérateurs de tourisme

Mécénat environnemental

Le contexte

L’île Maurice n’est pas épargnée par le phénomène récurrent de blanchiment du corail, ni par les pressions humaines liées aux activités dans les zones côtières (tourisme, pêche, pollution).  Les lagons de l’île s’étendent sur 243 km2 et sont clôturés par un récif corallien de 150 km abritant près de 200 espèces de coraux parmi les 800 espèces recensées dans le monde. Dans la région d’Anse la Raie, après un épisode de blanchiment des coraux en 2009, la couverture corallienne est passée de 60% en 2004 à 5% en 2009.

Depuis 2017, la Fondation GoodPlanet et l’association Reef Conservation s’associent afin de préserver les écosystèmes côtiers et marins de l’île. Un premier projet a permis l’élargissement d’aires marines de conservation volontaire et une sensibilisation accrue des communautés et autorités locales.

Ce nouveau projet permettra d’assurer la reconnaissance légale de l’aire marine de conservation par les autorités, et d’étudier la possibilité de son élargissement à une Eco-zone qui protègerait à la fois les écosystèmes marins, côtiers et terrestres d’Anse la Raie.

Le projet

Ce projet vise 3 objectifs majeurs:

  • Garantir la bonne gestion de l’aire marine de conservation volontaire déjà existante (plus loin appelée aire marine) d’Anse La Raie
  • Consolider le concept d’aire marine de conservation volontaire et déclarer légalement les sites en tant qu’aire marine nationale de conservation, afin de garantir une meilleure conservation du site
  • Création d’un projet d’Eco-zone comprenant une aire marine, côtière et terrestre

Les impacts

Impacts environnementaux

  • Protection des espèces endémiques menacées
  • Maintien et accroissement des récifs coralliens
  • Restauration progressive de la biodiversité
  • Lutte contre le changement climatique (préservation des herbiers marins et mangroves, séquestrant du carbone)

 

Impacts socio-économiques

  • Réduction de la vulnérabilité face aux changements climatiques
  • Protection des ressources marines et côtières, indispensables aux pêcheurs de la région
  • Renforcement des capacités et des connaissances en matière d’écologie marine des communautés locales

Résultats attendus

  • La gestion de l’aire marine est renforcée et les communautés sont capables de mettre en place les actions de conservation
  • Une nouvelle zone de snorkeling est établie afin de réduire la pression sur la zone de snorkeling déjà existante au sein de l’aire marine
  • 4 évènements de sensibilisation et 3 réunions d’information sont conduits afin d’inclure les populations locales dans la protection de l’aire marine
  • Un accord est signé entre le gouvernement mauricien et Reef Conservation pour la démarcation et la gestion de l’aire marine
  • La conversion de l’aire marine en une Eco-Zone incluant des sites marins, côtiers et terrestres est prévue dans un plan d’action

Partenaire opérationnel

    Reef Conservation